Abstract

L’attention et la sensibilité envers les problèmes liés à l’alimentation sont aujourd’hui au coeur d’importants débats scientifiques, dans la conscience de l’étroite corrélation existante entre nutrition et qualité de vie. Cette contribution entend proposer une réflexion sur la nourriture comme génératrice de bonnes pratiques qui promeuvent l’humanum et en enrichissent l’identité. Reconnaître à la nourriture ses
valeurs salutistes, culturelles et affectives revient à véhiculer la transmission des savoirs entre les générations et cultiver des valeurs d’affectivité, de convivialité, de connaissance réciproque.. La conscience que c’est dans l’enfance que s’établissent et se consolident les habitudes alimentaires de chacun impose à l’école un rôle déterminant dans la promotion de modes de vie corrects. Plus précisément, le moment du repas peut représenter pour les élèves une importante occasion d’éducation alimentaire, de socialité et de partage et être lié à des expériences de don, en réseau avec les structures caritatives présentes sur le territoire.

Published in: Canada International Conference on Education, 2018

  • Date of Conference: 25-28 June, 2018
  • DOI: 10.2053/CICE.2018.0070
  • Electronic ISBN: 978-1-908320-90-2
  • Conference Location: University of Toronto Mississauga, Canada